Le Domaine Humbrecht: Un digne représentant du vin alsacien

Depuis 1619, la famille Humbrecht transmet l’héritage de père en fils. Après
Marthe et Georges, Sylvie et Claude la 12ème génération ont repris le domaine
qui compte aujourd’hui 8 hectares répartis sur différents terroirs (Marno-
calcaire, calcaire oolithique et argilo-calcaire) d’où les vins puisent leur
richesse.

En 2018, Maxime la 13ème génération a rejoint le domaine familial. La gamme
des vins est composée de Crémants d’Alsace, vins blancs secs, doux, moelleux,
de vins rouges et rosés ainsi que d’Eaux de vie. Depuis 2014, nous élaborons
des vins naturels, sans intrants et sans sulfites ajoutés.

En 2013, nous avons converti le domaine en Agriculture Biologique, depuis
2003 déjà nous n’utilisions plus de désherbants chimiques. Le traitement de la
vigne se fait désormais uniquement avec des produits naturels (cuivre et
souffre) ou l’on va incorporer des infusions de plantes (ortie et prêle) qui vont
nous permettre de lutter efficacement contre les différentes maladies de la
vigne.

En 2019, c’est donc tout naturellement que nous nous sommes tournés vers la
Biodynamie, le millésime 2020 sera le premier certifié DEMETER. En passant ce nouveau cap nous avons choisi de respecter encore un peu plus la faune, la
flore et l’Homme en cultivant la vigne et en faisant des vins de la manière la
plus respectueuse et naturelle possible.

 Nous nous sommes orientés vers une démarche plus respectueuse de l’environnement avec l’emploi de matières premières d’origine naturelle. L’objectif est de privilégier la pérennité des espèces animales et végétales favorisant ainsi l’écosystème naturel. 

Situé sur les coteaux de Gueberschwihr, Eguisheim, Pfaffenheim et Rouffach, chaque terroir donne sa spécificité au cépage. Argilo-marneux entre Pfaffenheim et Gueberschwihr, argilo-marno-calcaire entre Eguisheim et Gueberschwihr. Bénéficiant du micro-climat de Rouffach, la pluviométrie est relativement faible (environ 500mm/an) et le foehn (vent chaud) permettent de cultiver la vigne dans les meilleures conditions. Cela va permettre de réduire les maladies cryptogamiques (champignons) et ainsi limiter les interventions (traitements), tout en gardant une qualité sanitaire optimale.

Laisser un commentaire